Sonia FestEn tant qu’artiste multidisciplinaire ilnue de Mashteuiatsh, Sonia Robertson, participe à de nombreux événements artistiques au Canada et à l’international : en France, en Haïti, au Japon et au Mexique. Parallèlement, elle travaille à mettre en valeur l’art comme moyen de prise en charge et d’expression. En 1994, elle crée la Fondation Diane Robertson-Association d’artistes Kamishkath pour produire des événements culturels artistiques qui valorisent les échanges entre artistes autochtones contemporains, les gens de sa communauté et les touristes. En 2001, elle fonde l’Association du parc sacré / Kanatukuliuetsh Uapikun, pour la sauvegarde des connaissances médicinales et traditionnelles. En 2011, elle met sur pied le Festival de contes et légendes Atalukan dans le but de vivifier la tradition orale. Sonia Robertson est bachelière en art-interdisciplinaire de l’Université du Québec à Chicoutimi et poursuit actuellement une maitrise en art-thérapie à l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue.

As a multidisciplinary artist from the Innu community of Mashteuiatsh, Sonia Robertson has participated in many artistic events in Canada and abroad in France, Haïti, Japan and Mexico. At the same time, she develops many projects that focus on art as a valuable means of affirmation and communication. In 1994, she created the Fondation Diane Robertson-Association d’artistes Kamishkath, in which contemporary Indigenous artists produce and create new works while interacting with community members of Mashteuiatsh, as well as tourists. In 2001, Sonia founded l’Association du parc sacré / Kanatukuliuetsh Uapikun, for the preservation of traditional medicinal knowledge. In 2011, she launched the Festival de contes et légendes Atalukan, a festival that is centered around Indigenous oral transmission. Sonia Robertson has a B.A. of Interdisciplinary Arts from l’Université du Québec à Chicoutimi and is presently completing her Masters in Art Therapy from l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue.